jeudi 30 mars 2017

Soutien de la Confédération paysanne aux militant-e-s en lutte au Maroc, poursuivis pour avoir résisté à des projets d’exploitation minière à Imider et Beni Oukil.

Nous, paysannes et paysans français, militants de la Confédération paysanne, apportons tout notre soutien à nos camarades en lutte au Maroc.
Nous demandons la libération immédiate des camarades emprisonnés et l’arrêt des poursuites judiciaires à leur encontre.
Nous partageons leur révolte et dénonçons les pratiques de répression par les autorités locales.
Nous encourageons cette lutte pour la terre, pour la justice climatique et pour le droit des peuples à décider de l’usage de leurs ressources.
Nous appelons à la solidarité et à la convergence des luttes de tous les réseaux du mouvement social international.
Après les beaux discours de la COP 22, ne laissons pas le gouvernement marocain agir impunément contre les droits humains et contre l’environnement. 
Salutations solidaires et militantes,
Pour la Confédération paysanne

Laurent Pinatel
Porte-Parole de la Confédération paysanne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire